Déclaration de la CGT en CHSCT: la Direction doit changer d’attitude !

Dans la région Pôle emploi Grand-Est comme partout sur le territoire, l’Etablissement durcit sa position à l’égard des élus du personnel et des salariés, dans un contexte particulièrement préoccupant (souffrance au travail, explosion des arrêts maladie et des agressions…) auquel il conviendrait au contraire de répondre par de l’écoute et une démarche volontariste visant à garantir davantage la sécurité et la santé des personnels.

Au dernier CHSCT territoire Lorrain, la CGT a lu une déclaration qui fait le constat de la situation et appelle la Direction, sur l’ensemble de la région Grand-Est, à changer d’attitude.

Pour lire la déclaration, cliquer ici

Action forte des élus lors du CHSCT du 3 novembre 2014

Lors de la réunion du 3 novembre 2014, les membres du CHSCT ont interpellé une fois de plus la Direction sur les mesures envisagées pour améliorer les conditions de travail, la santé et la sécurité des agents de Nancy Saint-Thiébaut en particulier, et des agents de Pôle-Emploi Lorraine en général (les bilans sociaux et HSCT faisant état d’indicateurs catastrophiques et exponentiels en terme de maladie et d’agression depuis la création de Pôle-Emploi).

La Direction « bottant en touche » comme à son habitude, les membres du CHSCT ont rappelé leur position : ils refuseront de discuter de tous sujets tant que la Direction n’aura pas fait une avancée significative concernant les conditions de travail et la santé des agents.

A l’initiative de la CGT, une motion adoptée à l’unanimité a été lue, après quoi les membres du CHSCT ont décidé de quitter la réunion pour se rendre à l’agence de Nancy Saint-Thiébaut afin de rencontrer les agents, les informer et les assurer de leur soutien.

Le hasard ayant fait que le DTD 54 soit présent dans les locaux de Nancy Saint-Thiébaut  lors de notre visite, une réunion avec ce dernier a été provoquée à la demande des élus. Cet échange a permis de mesurer le gouffre existant entre la réalité vécue quotidiennement par les agents de Nancy Saint-Thiébaut et la représentation (ou plutôt le déni ?) que se fait la Direction de la situation…

La procédure d’alerte pour danger grave et imminent établie par les membres du CHSCT est bafouée par le DR qui se permet de prendre des « décisions » (affectation transitoire des agents de Nancy Saint-Thiébaut sur l’agglomération de Nancy avant solution définitive ??!!…) qui « court-circuitent » les prérogatives des élus et la procédure d’alerte telles que définies par le Code du Travail.

Le DR devra compter avec le bloc intersyndical porteur de cette alerte pour danger grave et imminent, et la mobilisation massive des agents de Nancy Saint-Thiébaut qui peuvent compter sur notre soutien indéfectible..

Pour lire la motion adoptée à l’unanimité des membres du CHSCT, cliquer ici

Nancy Saint-Thiébaut, la direction régionale annonce une « solution d’installation transitoire au sein de l’agglomération »

2014-10-25_095605

Suite au dépôt du droit d’alerte d’élus CHSCT (suite à la proposition CGT au CHSCT d’hier) le directeur régional vient d’envoyer un courrier électronique aux cadres du bassin de Nancy.

Extrait :

« Hier, des élus du CHSCT ont déposé un « droit d’alerte pour danger grave et imminent » en s’appuyant sur la pétition de mi-octobre des agents de Nancy saint Thiébaut. Cette initiative m’amène à anticiper la communication de ma décision que j’avais prévu initialement de réaliser auprès de l’encadrement de l’agglomération de Nancy courant novembre. Je vous confirme donc dès aujourd’hui la décision de mise en place d’une solution d’installation transitoire des équipes de l’agence de Nancy Saint Thiébaut au sein de l’agglomération de Nancy. « 

« Une solution d’installation transitoire des équipes …. au sein de l’agglomération de Nancy »

Que faut-il comprendre ?

Soyons vigilants… au sein de l’agglomération de Nancy.

Le fait que la direction a laissé pourrir la situation depuis plusieurs années à Nancy-Saint-Thiébaut ne doit pas aboutir à une aggravation des conditions de travail au sein des autres agences de l’agglomération.

La direction régionale doit mettre les moyens pour que la solution d’installation transitoire réponde au besoin de sécurité, de conditions de travail décentes pour assurer un service de qualité.

CHSCT : droit d’alerte à Nancy-Saint-Thiébaut

A l’unanimité sur proposition CGT, les membres du CHSCT viennent d’aviser la direction régionale d’un droit d’alerte à Nancy-Saint-Thiébaut.

Voici les termes du message envoyé :

« Monsieur le président du CHSCT,

Suite à la pétition signée par une grande partie des salariés du site Nancy-Saint-Thiébaut concernant la détérioration de leurs conditions de travail, la souffrance au travail grandissante vécue au quotidien :

– avec des locaux inadaptés à l’accueil du public,

– la montée des agressions et de l’insatisfaction des usagers,

– les conditions inadaptées à l’accueil d’un public spécifique,

un représentant de chaque OS élu au CHSCT dépose un droit d’alerte.

Il se déplace ce jour sur site pour consigner cet avis dans le registre spécifique prévu à cet effet. Les élus demandent qu’une enquête soit procédée sur le champ comme prévu par le Code du Travail pour entendre les acteurs concernés et prendre les mesures nécessaires pour y remédier. »

Le 16 octobre, faisons entendre nos revendications !

La CGT Pôle-Emploi Lorraine appelle à la grève le 16 octobre pour de meilleures conditions de travail, des embauches supplémentaires, des moyens budgétaires décents pour la classification, conserver des espaces spécialisés sur le bassin de Nancy.

Attention Rectificatif:

manifestation à 13h30 Place de la République  à Metz

Pour télécharger le tract en pdf, cliquer sur la pièce jointe:

Appel16octobre.pdf