Agression d’un collègue à l’agence de Lille Port Fluvial

Un collègue de l’agence de Lille Port Fluvial a été agressé à l’arme blanche.

Voici le descriptif des circonstances présenté par la direction régionale: « Le demandeur d’emploi s’est présenté le matin du mercredi 09/11/2022 à l’accueil de Lille Port Fluvial se présentant dans un premier temps sur les postes informatiques. Il semblait calme et s’est ensuite orienté vers la borne d’accueil. Il a alors poussé le plexiglas de la borne d’accueil, c’est à ce moment que le collègue présent à la borne d’accueil a hurlé « il a un couteau ». Le collègue a décidé de quitter le poste en courant et s’est jeté sur le sol dans l’objectif d’éviter les coups. L’individu a coursé le collègue et a ensuite donné plusieurs coups de couteau sur le collègue couché au sol : le couteau, étant de mauvaise qualité, n’a pas pénétré le corps. L’individu est ensuite retourné calmement en zone d’accueil. La direction locale a réussi à ce que l’individu lâche le couteau et la police est intervenu immédiatement pour l’arrêter. Le collègue est évidemment choqué, il a été hospitalisé et est sorti aujourd’hui, il a une luxation de l’épaule suite à sa chute. 
Concernant la situation du demandeur d’emploi, il avait été radié en août pour reprise d’emploi, venait de se réinscrire en novembre et avait un indu d’une centaine d’euros. »

Une nouvelle fois, il est à déplorer que cette Direction n’ait pas pris en compte et entendu les alertes en instances sur les tensions avec les usagers qui se multiplient, sur la situation de l’accueil physique et reporte les causes de l’agression sur l’usager concerné. 

Pour lire la déclaration faite par nos camarades CGT PE HDF lors du CSE extraordinaire du 10 novembre 2022, cliquer ici

AVIS DE LA CGT POLE EMPLOI SUR LA SITUATION SANITAIRE

Les dernières mesures annoncées pour faire face à l’épidémie confirment la
priorité donnée aux intérêts du capital, fut-ce au prix de la santé des travailleurs dits
de première et deuxième lignes. Et ce, alors qu’elles et ils attendent toujours la reconnaissance salariale si souvent promise ces deux dernières années.

La Direction Générale de Pôle emploi, comme à son habitude, suit scrupuleusement
cette ligne mortifère du gouvernement. Ce qui est vrai pour les personnels l’est tout autant pour les usagers.

Pour accéder au tract complet, cliquer ici

AVIS DE LA CGT POLE EMPLOI SUR LA POLITIQUE DE SURETE DE POLE EMPLOI ET SUR LES MODALITES DE SA MISE EN ŒUVRE

Pour la CGT Pôle emploi et ses éluEs au CSEC, l’analyse du contexte – qui justifie la mise en œuvre de cette politique de sureté – renvoie à un « sentiment sécuritaire » non objectivé et s’apparente dans la période à placer le « sécuritaire » comme non conditionné par la détérioration des conditions de vie liées à la crise sanitaire, économique et sociale. Par ailleurs, placer dans le même chapitre et au même niveau : incivilités, agressions verbales, envahissement (syndical ?)… et terrorisme relève de l’indécence et de l’escroquerie intellectuelle.

Pour lire le tract complet, cliquer ici

Pôle emploi loin d’être exemplaire dans la gestion de la crise sanitaire

Dans une note récente, le DGARH nous exhorte à être « exemplaire » pour nous inciter à nous vacciner.

Pourtant, depuis le début de la crise sanitaire, Pôle emploi ne donne pas du tout l’exemple en matière de protection sanitaire de ses agents et de ses usagers…

Pour lire le tract, cliquer ici

Drame de Valence: Pôle emploi en deuil

La CGT Pôle emploi, la Fédération Nationale des Personnels des Organismes Sociaux
CGT, l’Union Fédérale des Syndicats de l’Etat CGT viennent d’apprendre avec
sidération qu’une agression à l’arme à feu a eu lieu ce matin dans le Pôle emploi de
Valence dans la Drome.
Une agent de Pôle emploi est malheureusement décédée après son transfert à
l’hôpital ainsi qu’une salariée d’une autre entreprise.
Nous présentons toutes nos condoléances et apportons notre soutien à sa famille, à
ses collègues et l’ensemble des agents de Pôle emploi.
Dans ce contexte de crise sanitaire, sociale et économique, les situations d’accueil
dans les services publics et les organismes de protection sociale sont
particulièrement difficiles. La misère sociale et le désespoir d’une partie de la
population peuvent malheureusement engendrer ces passages à l’acte. Un drame a
été évité récemment ce 14 janvier au Pôle emploi de Toulouse.
Les Services Publics et les Organismes de Protection sociale ne peuvent plus être des
amortisseurs sociaux des politiques libérales destructrices de l’emploi et de notre
modèle social.
Pour La CGT, la situation de crise sanitaire et sociale exige que des mesures et des
actes soient pris immédiatement :
 en faveur des populations les plus impactées ;
 pour renforcer les moyens des services publics et de protection sociale ;
 d’abandonner toutes les mesures coercitives qui stigmatisent les usagers, à
commencer par les contre-réformes de l’assurance chômage, des APL, des
retraites…

Pour accéder au communiqué, cliquer ici

La mauvaise gestion de la crise sanitaire par la Direction de Pôle emploi ou comment ne pas tenir compte des leçons du passé…

Depuis le 31 octobre 2020, de nouvelles instructions sont données aux agents Pôle Emploi Grand Est dont certaines sont dangereuses et/ou contradictoires: pour lire la lettre ouverte de la CGT Pôle emploi Grand Est adressé en DR, cliquer ici.

Au CSEC du 5 novembre 2020, CGT, SNU et STC se sont prononcés CONTRE le passage au niveau 2 du Plan de Reprise d’Activité 2 imposée par la direction de
Pôle emploi et ont exigé la mise en place d’un Plan de Continuité de l’Activité (PCA) reposant sur un certain nombre de principes du PRA1 sans délai, estimant que le PRA2 n’assure pas les conditions suffisantes de sécurité sanitaire permettant de protéger l’ensemble des salariés, agents et usagers de notre établissement. Pour lire la déclaration commune CGT / SNU / STC, cliquer ici

Pôle emploi s’entête à vouloir afficher une ouverture sur le flux, au détriment de la santé et de la sécurité des agents comme des usagers. La direction soumet les demandeurs d’emploi à des obligations administratives ubuesques: pour lire le communiqué de presse de la CGT Pôle emploi à ce sujet, cliquer ici.