Pour tout savoir sur la Classification…

… ainsi que sur la position de la CGT et ses propositions sur ce sujet.

Quels sont les enjeux de la classification? La classification : ses règles et ses critères déterminent notre carrière et son déroulement en termes d’évolution et de rémunérations. Nombre de questions se posent et sont légitimes : Quelles sont nos perspectives, qui décide et selon quels critères objectifs et objectivables ? Pour lire le document Quelle Classification pour Pôle-Emploi, cliquer ici

Pour accéder au dossier « Classification », cliquer ici

Les organisations syndicales de Pôle emploi appellent le personnel à cesser le travail le 19 juin 2014

Négociation sur la classification des emplois

A la veille de la phase conclusive, les organisations syndicales, CFDT, CFE-CGC, CGT, CGT-FO, SNU, SUD et UNSA constatent que malgré leurs multiples demandes,l’ensemble des revendications ci-dessous ne sont toujours pas sur la table :

→ Un positionnement qui assure à chacun et chacune de trouver la reconnaissance de ses qualifications, de ses expériences et de ses expertises,

→ Une grille de classification des emplois claire permettant à chaque agent des possibilités de progression et de mobilité professionnelle,

→ Un véritable déroulement de carrière garanti à l’ensemble du personnel,

→ Un budget compatible avec les enjeux de cette négociation.

Les organisations syndicales demandent que ces revendications incontournables aboutissent dans cet accord de classification.

Nous appelons l’ensemble des personnels à peser sur cette négociation en cessant le travail le 19 juin 2014.

C’est ensemble que nous ferons plier la direction !

Appel-intersyndical-19-juin-2014.pdf

Pouvoir d’achat et emploi des fonctionnaires: 7 syndicats appellent à l’action le 15 mai 2014

Le 15 mai prochain, les organisations syndicales de fonctionnaires CFDT, CFTC, CGT, FA-FP, FSU, Solidaires, UNSA se mobilisent avec les agents pour dire « stop » à la baisse du pouvoir d’achat. Ce sera sans doute une réponse forte aux annonces de Manuel Valls d’hier et notamment à celle qui concerne la poursuite, pour deux ans encore, du gel du point d’indice pour les fonctionnaires.

Cette journée pourra prendre des formes diversifiées rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail…)
Elles exigent « des rémunérations revalorisées et des emplois publics de qualité correspondant aux besoins ». Concernant la politique salariale les syndicats dénoncent le blocage de la valeur du point d’indice, le ralentissement des avancements, stagnation des grilles indiciaires. « La politique salariale privilégie l’individualisation des rémunérations au détriment du dispositif collectif. La part des primes et indemnités augmente par rapport au traitement de base », écrivent les 7 syndicats dans leur appel unitaire. Les organisations syndicales revendiquent : 
- une revalorisation immédiate du point d’indice ;
- la refonte de la grille pour une meilleure reconnaissance des compétences et des qualifications ;
- l’intégration d’une large partie des primes dans le traitement indiciaire.

Sur le volet de l’emploi, les syndicats de fonctionnaires dénoncent « la précarisation de l’emploi public et la multiplication des emplois à temps incomplet. » Ils revendiquent :
- des emplois pour faire face aux besoins ;
- le développement des garanties pour les contractuels ;
- des perspectives de carrière et de mobilité pour tous les agents ;
- la possibilité d’exercer des missions de service public dans de conditions décentes.