Tous en grève à l’appel intersyndical du 6 mars 2017 !

Luttons contre la destruction de nos métiers et de notre outil de travail, et obtenons la satisfaction de nos revendications.
La DG, sous l’impulsion de sa tutelle et des politiques gouvernementales successives, notamment à travers le pacte de responsabilité et autre CICE (+40 milliards aux entreprises = -50 milliards pour les services publics et les systèmes de protection sociale), a décidé d’approfondir et d’accélérer sa marche au démantèlement. Pôle emploi 2020 en est l’expression, la GPEC l’un de ses outils (sans oublier la régionalisation).
Conscientes de ces dangers et des enjeux, nos 4 organisations (CGT, FO, SNU, SUD), constatant que nombre de nos revendications sont communes, ont décidé de les décliner clairement (voir notre plateforme du 19 janvier dernier).

Pour lire le tract intersyndical, cliquer ici

L’intersyndicale CGT – FO -SNU – SUD appelle a une mobilisation nationale du personnel début mars 2017

Communiqué de l’intersyndicale:

« L’intersyndicale CGT-SNU-FO réunie le 14 Décembre 2016 a décidé de construire les conditions nécessaires à la réussite d’un mouvement de mobilisation nationale du personnel de Pôle emploi.
A cet effet, sur la base de leurs revendications propres, mais constatant d’ores et déjà des revendications communes, et conscients que pour les faire aboutir seule la mobilisation collective peut le permettre, elles travailleront – dès la première semaine de Janvier 2017 – à l’élaboration d’une plate-forme d’action commune centrée sur : La défense du Service Public et de la protection sociale collective, l’avenir de Pôle emploi, de nos métiers et nos missions, la situation actuelle et le devenir des personnels, gravement menacés par les orientations stratégiques et l’accord GPEC, la régionalisation et les privatisations en cours notamment.
Afin de réussir cet objectif commun plusieurs rencontres sont d’ores et déjà programmées. Nos organisations appellent tous leurs syndicats et sections syndicales à converger dès maintenant, vers la construction de cette mobilisation pour la première quinzaine de Mars 2017, condition indispensable à la réussite de cette mobilisation unitaire et nationale. »

Le syndicat SUD s’est associé à cette démarche.

La Confédération des Fossoyeurs Du Travail (CFDT), la signe-tout responsable (avec quelques autres que vous reconnaîtrez…) de la dégradation exponentielle des conditions de vie et de travail des salariés, de leurs enfants, et des générations futures, a cru bon d’argumenter les raisons pour lesquelles elle condamnait le mouvement du 6 mars 2017 (en taclant au passage les syndicats membres de l’intersyndicale). Pourquoi, pour la CFDT, ne pas juste assumer, une fois pour toute, qu’elle est du côté du patron, et contre les intérêts des salariés ? C’est ce que l’Histoire nous prouve. Et cela aurait au moins le mérite de la clarification. Le jour où on rétablira l’esclavage, parions que la CFDT ne s’y opposera pas, ne serait-ce que pour pouvoir se targuer d’avoir négocié le poids des chaînes… (au plus court et au plus lourd, bien sûr… dans l’intérêt du patron…)

Pour lire la plateforme revendicative intersyndicale, cliquer ici

15 septembre 2016: mobilisation nationale contre la Loi Travail. Le retrait c’est possible !

Les organisations (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) donnent rendez-vous à l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es pour une journée d’actions et d’initiatives le 15 septembre partout en France pour obtenir l’abrogation de la loi Travail et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives.
Le sondage Odoxa-FTI paru le 18 juillet, relève que 7 français sur 10 sont « mécontents de l’adoption définitive du projet de loi travail » et plus de la moitié d’entre eux « souhaite que les manifestations contre le texte se poursuivent ».
Après un passage éclair devant le Conseil constitutionnel, la Loi Travail est promulguée en pleine période estivale, sans jamais avoir été votée, François Hollande ayant eu recours à trois reprises au 49-3 !
Notre responsabilité est bien de continuer à rassembler, à organiser, à impulser toute la force nécessaire pour en finir avec les régressions sociales et pour gagner de nouveaux droits. La CGT va donc poursuivre les actions, notamment dès le 15 septembre prochain, journée de mobilisation nationale, contre la Loi Travail, pour la réduction du temps de travail, l’aumgmentation des salaires et la lutte contre la précarité.
D’ores et déjà, la CGT appelle donc tous les salariés à se mobiliser, à se rassembler, à s’organiser pour continuer cette mobilisation à la rentrée.

Lien vers le site de la CGT et la vidéo sur la mobilisation sur la Loi Travail: cliquer ici

Cliquer ici pour accéder au tract Pôle-Emploi: imprimez-le, distribuez-le et parlez-en avec vos collègues…

Beau succès de la journée de grève et de manifestations du 9 avril

La journée de grève du 9 avril a été un très grand succès, qui a même dépassé l’objectif fixé par la confédération (100 000 manifestants à Paris).

Plus de 300 000 salariés, actifs, jeunes et retraités, privés d’emploi, se sont réunis dans les 86 rassemblements et manifestations en Province (4000 manifestants à Nancy ) et à la manifestation nationale à Paris qui a réuni 120 000 manifestants (dont 12 sous la bannière CGT Pôle-Emploi Lorraine)

Nous attendons les résultats communiqués par la DR sur le nombre de grévistes à Pole-Emploi Lorraine.

Merci à toutes et tous pour votre participation.

La mobilisation doit désormais s’amplifier d’ici à la prochaine journée d’action du 1er Mai.

Pour lire le communiqué confédéral , cliquer ici

Pour lire l’article de l’Est Républicain, cliquer ici

Refusons la braderie de nos métiers: en grève le 9 avril !

C’est avec détermination que DG et gouvernements démolissent les services publics de l’emploi et de l’indemnisation du chômage. Et cela passe forcément par l’attaque du noyau dur, celui qui résiste, parce que basé sur l’attachement des salariés de Pôle Emploi à leurs métiers. Nos directions nous prennent pour des Lego® : on casse, on reconstruit, on déplace, on casse de nouveau pour refaire, etc.

On ne va quand même pas se laisser tondre et regarder la destruction de nos métiers sans rien faire !

Tous en grève le 9 avril !

pour lire le tract complet, cliquer ici

 

Tous en grève et à Paris le 9 avril !

Les syndicats CGT, FO, SNU et SUD estiment indispensable de donner une ampleur maximale à l’appel à la grève interprofessionnelle du 9 avril 2015 :

-la situation économique, sociale et démocratique appelle à une forte mobilisation des salariés pour refuser les politiques d’austérité et faire valoir leurs revendications,
-il est nécessaire de répliquer aux attaques portées contre les chômeurs/retraités/salariés (Pacte de responsabilité, lois scélérates de « sécurisation de l’emploi » et de réforme de la formation professionnelle, loi Macron…)
-il faut donner un coup de semonce au gouvernement qui s’apprête à proposer pour l’été une loi sur le « dialogue social » qui promet de faire la part belle aux propositions du MEDEF et de saper les instances représentatives du personnel (et donc fragiliser les salariés)…

Concernant Pôle-Emploi, les sujets qui fâchent ne manquent pas:

-convention Tripartite 2015-2018 et plan stratégique « Pôle-Emploi 2020 » qui marquent un nouveau recul du service public et une marchandisation de nos missions,
-manque d’effectifs (la réduction des horaires d’ouverture, qui va à l’encontre de nos missions de service public, ne saurait être acceptée comme solution au manque d’effectifs…),
-dématérialisation de la relation avec l’usager (100% web) et mail.net,
-déploiement des équipes dédiées entreprises qui est un pas de plus vers la casse de nos métiers avec comme objectif de confier la relation entreprise au privé,
-dysfonctionnements de la convention d’assurance chômage et menaces sur les métiers de l’indemnisation,
-NAO sur les salaires dans laquelle la DG ne veut rien lâcher pour les salariés de droit privé, gel de la valeur du point depuis 2010 pour les agents publics,
-impacts de la réforme territoriale sur Pôle-Emploi (mobilités forcées, structures, instances représentatives du personnel, élections professionnelles, etc),
-dégradation sans précédent des conditions de travail,
-etc, etc, etc…

Alors tous ensemble participons
à la journée de grève le 9 avril 2015
avec montée à Paris
pour manifester notre colère et exiger la satisfaction de nos revendications.

Cette journée est capitale pour nous faire entendre et créer le rapport de force nécessaire pour faire reculer le gouvernement et la DG de Pôle-Emploi.
Nous devons nous mobiliser massivement !

Des bus seront affrétés pour le transport A/R à Paris (gratuit) par la CGT.
Merci de nous faire remonter rapidement votre inscription pour cette montée à Paris, nous comptons sur vous !
Nous vous informerons des horaires et parcours de ramassage (déterminés en fonction du nombre d’inscription) dès qu’ils auront été précisés.

Les agents de Pôle-Emploi Lorraine
doivent être présents en nombre et se faire entendre
à Paris le 9 avril !

Pour lire le tract intersyndical, cliquer ici