Organisation et structures de la CGT

 image-cgt-03

La CGT comprend 22 000 syndicats ou sections de base, regroupés en 33 fédérations professionnelles (une fédération désigne un regroupement de syndicats d’un même secteur d’activité), dont les plus importantes sont celles des cheminots, de la métallurgie, des mines et de l’énergie, des activités postales et de télécommunications, de la santé et des transports.
Les agents publics adhérents au syndicat CGT Pôle-Emploi Lorraine sont affiliés à L’UNAS-CGT et à L’UGFF (Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires – CGT). L’UNAS-CGT (Union Nationale des Affaires Sociale CGT, affiliée à L’UGFF, regroupe les syndicats CGT des agents de différentes administrations et services-publics du champ sanitaire et social : Pôle-Emploi (agents publics) ; Affaires Sanitaires et Sociales ; Travail-Emploi-Formation professionnelle ; Services centraux et établissements publics des ministères du champ sanitaire et social.
Les salariés de droit privé adhérents au syndicat CGT Pôle-Emploi Lorraine sont affiliés à la Fédération Nationale des Personnels des Organismes Sociaux CGT (FNPOS-CGT).

 La CGT compte aussi deux unions et un comité national :
-UGICT (Union Générale pour les Ingénieurs, Cadres et Techniciens)
-UCR (Union Confédérale des retraités)
-Comité national de lutte et de défense des chômeurs.

 Les syndicats ou sections de base appartiennent à la fois :

-à une Union Locale (UL), regroupement des syndicats CGT et sections syndicales CGT d’une même localité indépendamment de leur profession, qui existent principalement au niveau des agglomérations, et  qui sont chargées d’organiser l’activité confédérale au plus près du terrain en rassemblant les syndiqués des différents secteurs.
-à une Union Départementale (UD), regroupement des syndicats et des syndiqués d’un même département membre de la confédération indépendamment de leur profession. Les secrétaires généraux d’UD sont les représentants de la confédération dans le département ; ils siègent dans les instances dirigeantes nationales de l’organisation.
Cette double structure de la CGT (Fédérations et unions départementales/locales), fondée en 1902, participe de la dynamique du syndicalisme CGT : unir les travailleurs sur la base de leur activité (d’où les syndicats locaux, d’entreprise ou les fédérations), et créer les solidarités sur une identité fondée sur le territoire.

Existent également 21 comités régionaux interprofessionnels qui sont des lieux de coordination des UD d’une même région. Les régions les plus importantes sont l’Île-de-France, le Languedoc-Roussillon, le Nord-Pas-de-Calais, les régions PACA et Rhône-Alpes.

Les instances dirigeantes de la centrale sont le bureau confédéral (12 membres) et la commission exécutive (54). Le bureau est élu au sein de la commission exécutive par le comité confédéral national (CCN, 300 membres), qui réunit trois à quatre fois par an les représentants des départements, régions et fédérations et qui constitue le « parlement » de la CGT.

Les syndiqués de droit publics seront affiliés à l’UNAS-CGT et à l’Union générale des fédérations de fonctionnaires – CGT.

Les syndiqués de droit privé seront affiliés à la Fédération nationale CGT des organismes sociaux.

 

L’histoire de l’organisation et des structures de la CGT en vidéo :
« L’histoire de la CGT, qui sommes-nous et d’où venons-nous »

Cliquer ici pour voir la vidéo

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *